Sur base des derniers chiffres PISA collectés dans les pays les plus développés, l'étude montre que près de la moitié (43,5%) des directeurs d'école en Belgique faisait état en 2018 d'un déficit d'enseignants dans leur établissement, contre 29,3% en moyenne dans l'ensemble des pays de l'OCDE.

Ce chiffre témoigne d'une dégradation rapide de la situation chez nous puisqu'il n'était que de 33,9% en 2015. On observe donc une augmentation de près de 10 points de pourcentage en trois ans à peine.

Selon cette même étude, un quart des directeurs d'école en Belgique estimait en 2018 que 25% de leurs enseignants étaient peu ou mal qualifiés pour les cours qu'ils avaient à donner. L'enquête de l'OCDE ne livre toutefois pas de chiffres distincts pour la Flandre ou la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Si la Belgique fait figure de mauvais élève en matière de pénurie de profs, le pays n'est toutefois pas le plus mal loti. Au Japon, ce sont 52% des directeurs d'école qui se plaignent d'un manque d'enseignants, contre 56% en Allemagne, et même 75% chez nos voisins luxembourgeois.