Pas d'annonce de grande envergure concernant les écoles, sur lesquelles tout avait déjà été dit. Elles rouvriront bien, progressivement et sous conditions strictes, à partir de lundi 18 mai.

Dès lundi, les cours pourront reprendre progressivement pour certains élèves, dans des conditions strictes d’organisation. Les maternelles resteront fermées. L’enseignement supérieur a déjà organisé sa fin d’année académique avec les autorités communautaires.

La Première ministre a toutefois tenu à rassurer certains parents qui s'inquiètent. "Ce retour à l’école entraîne à la fois de l’excitation et de l’appréhension chez nos enfants concernés", a-t-elle souligné. "Certains parents peuvent également être inquiets à l’idée de cette 'rentrée', même partielle. Nous voulons les rassurer. Cette décision a été prise sur le conseil et avec l'accord des professionnels du monde des soins de santé et de l’enseignement. Dans la plupart des pays européens, les enfants retournent à l'école. Sur le terrain, les professeurs et les directions ont fait tout ce qui était possible pour suivre scrupuleusement les mesures d'hygiène."

"Si en tant que parent, vous avez des questions ou des doutes, n'hésitez pas à leur en fait part. Ces personnes sont pleinement impliquées et sont professionnelles. Elles méritent notre confiance", a encore indiqué Sophie Wilmès.

Pour rappel, le masque sera obligatoire pour les professeurs et les élèves de plus de 12 ans. Seuls les élèves de 6e primaire et 6e (et 7e) secondaire reprendront les cours avec un maximum de deux jours de classe par semaine, et pas plus de 10 élèves par classe. A partir du 25 mai, les élèves de 1ère et 2e primaire (si possible) seront eux aussi invités à retrouver les bancs, à raison d'un joueur par semaine maximum. Les élèves qui doivent faire l'objet d'un suivi spécifique, quelle que soit leur année, pourront eux aussi revenir à l'école à partir du 25 mai, une fois par semaine.