Enseignement Seuls 547 lauréats ont été proclamés après le test du 10 juillet (15,47% de réussite). A-t-il été expressément durci?

Le 10 juillet, 3 535 candidats ont présenté l’épreuve (environ deux tiers de filles, un peu plus d’un tiers de personnes venues de l’étranger pour l’occasion, et un candidat sur cinq qui avait déjà présenté l’épreuve en 2017 ou en 2018). Le résultat, que la FEF (la Fédération des étudiants francophones) n’a pas hésité à qualifier de "nouvelle boucherie", est en-dessous des moyennes précédentes : 547 lauréates et lauréats ont été proclamés au terme de la délibération, soit un taux de réussite de 15,47 % (pour 18 et 20 % les deux années précédentes). Le nombre des reçus étant inférieur à 30 % de réussites, aucun tirage au sort n’a dû être effectué.

(...)