L'Absym, le plus grand syndicat de médecins, appelle le gouvernement à prendre "d’urgence des mesures drastiques et efficaces pour endiguer la pandémie liée au coronavirus". 

Le message est le suivant : "Etablir à court terme un plan de fermeture de toutes les écoles et interdire dès maintenant tous les rassemblements de plus de 100 personnes".

Selon l’Absym, les gouvernements de ce pays devraient donner aujourd'hui plutôt que demain l’ordre de fermer toutes les écoles, les hautes écoles et les universités. "À tout le moins, un plan doit être prêt pour annoncer une fermeture à court terme. Les parcs d'attractions et autres lieux où les enfants se rassemblent en grand nombre doivent également fermer."

Jusqu'à présent, seuls les directeurs des écoles européennes ont annoncé qu'ils suspendaient les cours et que, dès lors, ils fermaient les établissements du lundi 16 au dimanche 29 mars.

Mercredi, par circulaire, la ministre Caroline Désir (PS) précisait que la fermeture des écoles n’était “en aucune manière recommandée à ce stade” selon les autorités compétentes. “Les conséquences du Covid-19 sont plus limitées pour les enfants”, expliquait-elle alors. “Ils sont moins malades et guérissent plus vite.”

D'autres recommandations

Pour l’ABSyM, il faudrait également interdire tous les rassemblements de 100 participants. Dans le secteur de l’horeca, la règle suivante doit être d’application, estime le syndicat : toutes les personnes présentes doivent respecter une distance d’un mètre. Le télétravail doit être encouragé autant que possible et même imposé dans la mesure du possible, par exemple pour les fonctionnaires.

Au vu de la croissance continue du nombre de cas, il y a "de fortes chances que notre système de santé ne puisse résister. Il est grand temps que le gouvernement prenne des mesures fortes", estime encore l'Absym.

Dans son communiqué, le syndicat ajoute encore qu'il en a" marre de la communication confuse des gouvernements de ce pays. Depuis des semaines, la Belgique a eu l'occasion d'anticiper et de se préparer à la crise du coronavirus mais n'a pas agi de manière décisive. Les recommandations et les conseils non contraignants ne sont pas suffisants. Des mesures fortes sont nécessaires. L’ABSyM rejoint les experts scientifiques qui prônent aujourd'hui des mesures draconiennes pour maîtriser au maximum les conséquences de la pandémie liée au coronavirus".

En tant qu’organisation syndicale majoritaire, l’Absym lance également un appel aux citoyens de ce pays à soutenir les médecins dans leur combat pour endiguer la pandémie. "En tant que médecins, nous sommes prêts, avec les autres prestataires de soins de santé et les hôpitaux, à faire face à cette pandémie. Nous avons besoin de votre aide parce que chaque vie compte. Il est essentiel que nous puissions enrayer la pandémie et cela ne peut se faire qu'en limitant le nombre de contacts entre les citoyens, de sorte que le nombre de nouveaux cas diminue ainsi que le pic de travail dans les hôpitaux et autres établissements de soins."