En novembre dernier, les médias belges et internationaux ne parlaient presque que de lui. Laurent Simons, petit génie de 9 ans, devait devenir le plus jeune diplômé universitaire du monde. 

Mais son parcours ne se déroule pas comme prévu. D'après Het Laatste Nieuws, le jeune garçon a soudainement arrêté son cursus à l'université de technologie d'Eindhoven aux Pays-Bas.

"Nous avons pris la décision ce matin, après une entrevue avec le recteur, que Laurent n’étudierait plus ici”, a expliqué Alexander, le père du jeune surdoué. En cause, des conflits à répétition entre les parents de Laurent et l'école ainsi que des faits de harcèlement envers l'enfant. "Ils ont accusé Laurent de plagiat", a donné son papa en guise d'exemple. "Il est vrai qu’il manquait une liste de références dans la version temporaire d'un devoir, mais il ne s’agissait pas encore de la version définitive de son travail de fin d’études. Pour ce dernier, Laurent avait dû effectuer de nombreux tests et les résultats ne peuvent pas avoir été falsifiés". Le garçon de 9 ans aurait également raté un examen "qu'il n'a même pas passé", selon son père.

Face à ces problèmes, les parents de Laurent Simons ont décidé de retirer leur enfant de l'université prestigieuse. 

L'école d'Eindhoven a, de son côté, réagi dans un communiqué. "L’université juge le délai imposé par l’université irréalisable au vu des examens que Laurent devrait encore passer avant ses dix ans, le 26 décembre. Les parents ont décidé de ne pas accepter ce calendrier, et de mettre fin aux études de Laurent dans notre université. Nous le déplorons. Nous pensons que Laurent profitera d’une certaine continuité afin de permettre à son talent exceptionnel de s’épanouir".