La mesure principale concerne la réduction de la durée de la quarantaine à sept jours à partir du 1er octobre, a souligné la ministre Caroline Désir par communiqué ce jeudi. Par ailleurs, une réflexion est également en cours sur la définition du contact étroit. 

"Pour rappel, au-delà des personnes positives au Covid qui doivent être isolées, seuls les contacts étroits d’un cas Covid doivent être mis en quarantaine au sein d’une école", a rappelé la ministre.

Caroline Désir, Ministre de l’Éducation et Bénédicte Linard, Ministre de l’Enfance, tiennent à rappeler qu’elles sont en contact permanent avec l’ONE et l’Administration de l’enseignement pour introduire au plus vite ces nouveaux éléments dans des protocoles et circulaires ad-hoc, mais aussi, plus globalement, pour analyser conjointement les difficultés remontant du terrain.

Il est en effet indispensable que les protocoles actuellement en vigueur soient rapidement adaptés.

Les PSE prescriront bientôt le testing?

Pour que le modèle puisse être soutenable pour les écoles, les services de la Promotion de la Santé à l’Ecole (PSE) et les médecins généralistes, d’autres mesures sont par ailleurs en discussion dont la possibilité de prescription de testing par les PSE.

Enfin, les cabinets des ministres Désir et Linard finalisent une série de supports pédagogiques relatifs aux procédures sanitaires et au rappel des 6 règles d’or (dont la distance entre personnes adultes) afin de les mettre rapidement à disposition des écoles.

Pour les ministres, la prise en compte de la santé globale et du bien-être des enfants et des jeunes doit être centrale dans cette nouvelle phase qui se concentre davantage sur la gestion du risque. Dans ce cadre, il est rappelé que la fermeture de classes est une mesure exceptionnelle qui doit s’inscrire dans le respect des procédures décrites dans les protocoles.