Le Comité de Concertation a décidé la reprise des cours à partir du 2 juin pour les écoles maternelles et du 8 juin pour les écoles primaires de l’enseignement ordinaire et spécialisé.

Suite à cette décision, une réunion de concertation qui rassemblait la ministre de l’Éducation, Caroline Désir, et l’ensemble des acteurs de l’enseignement (fédérations de pouvoirs organisateurs, organisations syndicales, fédérations d’associations de parents) a eu lieu ce mercredi soir.

Une circulaire a été "envoyée aux directions des écoles et reprendra l’ensemble des modalités pratiques de cette nouvelle phase de retour à l’école". Le but de celle-ci est d'informer "le plus précisément possible les directions d’écoles sur la manière de mettre en œuvre cette nouvelle décision du Comité de Concertation". 

Dans cette circulaire à découvrir ci-dessous, il est présenté toutes les conditions de cette rentrée scolaire. Toutefois, la ministre Désir y précise déjà que "les pouvoirs organisateurs, sur base de leurs réalités locales et contraintes propres, pourront choisir de différer ou adapter cette nouvelle étape de reprise des leçons. Il leur appartient, le cas échéant, de fixer le moment exact de la reprise des leçons et le temps d'enseignement adaptés à leurs possibilités."

Cela peut donc rassurer les écoles qui ne se sentent pas prêtes à reprendre les cours pour tous début juin. 

La ministre y précise cependant qu'elle "invite" les directeurs d'école à "saisir cette opportunité" de faire rentrer les écoliers aux dates prévues. La raison ? Cela "permettra de restaurer un contact social entre les élèves d'une part, et entre les élèves et les équipes éducatives d'autre part, éléments essentiels pour contribuer au bien-être et au développement des enfants".

La décision des écoles devra faire l'objet d'une "communication claire" aux parents, "le plus rapidement possible", précise encore la circulaire.   


Voici la circulaire