Le Conseil national de sécurité (CNS) s'est réuni ce vendredi après-midi pour parler de la stratégie de déconfinement de la Belgique. Date de retour à l'école, nombre d'élèves par classe, mesures d'hygiène spécifiques... : voici ce qui a été décidé concernant la réouverture des établissements scolaires.

Dates du retour à l'école

Le retour à l'école se fera de manière très progressive, dès le 18 mai, a précisé Sophie Wilmès, et cette reprise "ne concernera pas tous les élèves". Chaque communauté aura la charge de mettre en oeuvre les décisions prises en concertation avec le secteur de l'enseignement.

Le ministre-président flamand Jan Jambon s'est ensuite exprimé sur les détails de ce retour à l'école. Une phase pilote pourra débuter dès les 15 mai au nord du pays, a-t-il affirmé. Mais Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a précisé que chaque communauté prendrait une décision de son côté.

En maternelle, pas de retour prévu avant la fin mai. En primaire et humanité, les cours reprendront dès le 18 mai, mais pour un maximum de trois années, par petits groupes. 

L'organisation des classes

Les classes seront réorganisées et ne pourront compter que dix élèves. Chacun jouira d'un espace personnel de 4m² tandis que l'enseignant(e) aura le double.

La gym pourrait reprendre à condition de respecter les règles de distanciation sociale.

Mesures d'hygiène spécifiques

Le port du masque sera obligatoire pour tous les élèves de plus de 12 ans et les membres du personnel, pour toute la journée. Mais pas besoin de masques FFP2. Pour le personnel d'entretien, des gants seront également obligatoires.

L'accès aux toilettes sera limité, il faudra autant d'élèves que de lavabos disponibles, pas plus. Toutes les règles seront affichées dans les écoles.

Des repas froids pris en classe seront privilégiés, et il n'y aura pas de repas chauds servis dans les réfectoires.

Après chaque utilisation par un groupe d'élèves, tout local devra être nettoyé.

Une circulaire sera envoyée dès ce samedi aux établissements scolaires, qui reprendra toutes les mesures décrétées par le Conseil national de sécurité.