"C'est scandaleux! Je ne comprends pas que l'on ait décidé que les maternelles resteront ouvertes alors que c'est là qu'il y a le plus de dangers de contamination. C'est en maternelle que les contacts sont les plus étroits!", réagit Joseph Thonon, président de la CGSP-Enseignement.

"En fait, cela montre qu'on considère vraiment les maternelles comme un service de garderie!"

Quant à la suspension des cours en présentiel dans le primaire et le secondaire dès lundi prochain, Joseph Thonon juge que cette décision était "nécessaire" à la lumière de la situation sanitaire.

A ses yeux, il sera toutefois "impossible" pour les écoles d'organiser cet enseignement à distance "en deux jours seulement".

Le comité de concertation a décidé mercredi de suspendre tous les cours en présentiel dès lundi prochain jusqu'au 19 avril dans les niveaux d'enseignement primaire, secondaire et supérieur, tout en laissant les classes maternelles ouvertes.

La ministre de l'Education Caroline Désir fera d'ailleurs le point ce mercredi à 16h00 avec les acteurs de l'enseignement pour évoquer la mise en oeuvre des décisions prises ce mercredi par le Codeco.