A la recherche d’un stage ? Pas toujours facile de trouver, surtout quand on ne sait pas bien où chercher. Voici tout ce qu’il faut savoir pour décrocher le stage de tes rêves.

Quand chercher ?

En temps normal, la réponse aurait été simple : il faut entamer les démarches assez tôt. En ces temps de pandémie, les facteurs changent un peu. La grosse difficulté c’est l’incertitude. Tout comme toi, les entreprises ne savent pas encore très bien où elles en seront dans un, deux, ou trois mois. Seront-elles en mesure d’accueillir un stagiaire, surtout si le télétravail est encore recommandé ? Tout n’est pas bouché, mais des annulations de dernière minute peuvent arriver. « Malgré l’incertitude, certains établissements prennent quand même des accords avec des étudiants, remarque Dominique Arnould, conseillère aux études et responsable des stages de la Faculté de Psychologie de l’UCLouvain. Ils reviendront peut-être en arrière si les conditions sanitaires ne permettent pas la bonne conduite du stage, ce qui est peu confortable pour les étudiants. » Cette année, certaines opportunités pourraient arriver en dernière minute. Pour mettre toutes les chances de ton côté, commence quand même tes recherches bien à l’avance. Combien de temps exactement ? « Cela dépend des secteurs. Je recommande à mes étudiants en psychologie de commencer à chercher huit mois à l’avance », conseille Dominique Arnould.

Où chercher ?

Il existe plusieurs ressources en ligne pour t’aider à chercher. Tu en trouveras six dans l’infographie ci-dessous. Comment utiliser ces outils ? Pour Mathilde, étudiante en histoire et conseillère facultaire, « il est important de cibler exactement le secteur dans lequel on souhaite effectuer son stage ». « Plus ton domaine est précis, plus tu trouveras facilement, ajoute Maxence, étudiant en ingénieur civil. Ensuite, l’important c’est d’avoir l’air motivé et montrer qu’on veut apprendre.»

Ton réseau est aussi important. Il n’y a pas de mal à saisir une opportunité grâce à une connaissance dans ton domaine d’intérêt. « Il y a deux ou trois ans, je voulais travailler dans le domaine biomédical, raconte Maxence. J'ai fait jouer mon réseau: mon cousin qui bossait chez IBA (une entreprise spécialisée dans la protonthérapie entre autres) en a parlé avec un collègue. Celui-ci a pu récupérer une adresse mail pour entrer en contact avec la bonne personne. A partir de là, tu dois vraiment avoir l'air sérieux et motivé par écrit : expliquer pourquoi tu veux le stage, ce que tu espères apprendre… »

Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’offre qu’il n’y a pas d’opportunité à saisir. Tu as peut-être toujours eu envie de travailler dans un établissement en particulier. Zoé, étudiante en psychologie, a tenté sa chance dans un établissement en envoyant sa candidature spontanée : « J’avais entendu parler d’un centre d’enseignement supérieur en promotion sociale lors de mes cours. Leur approche m’intéressait beaucoup, mais ils ne cherchaient pas activement de stagiaire. J’ai envoyé une lettre de motivation spontanée. La directrice m’a recontactée en me disant qu’elle était intéressée et qu’on pouvait se rencontrer pour discuter des objectifs de mon stage. Comme ils correspondaient avec leurs attentes, j’ai été prise. »


Comment postuler ?

Règle numéro 1 : postuler à plusieurs endroits. Ne fais pas reposer pas toutes tes chances de trouver un stage sur un seul établissement. « Une amie a trouvé un stage génial au Canada, dans un domaine qui la passionne. Mais avant de le trouver, elle a dû envoyer une trentaine de mails », raconte Mathilde. Dès le premier contact, soigne la forme, montre ton intérêt, et explique le type de stage que tu cherches . « Le plus important est de bien se présenter. Il ne faut pas envoyer le même mail à plusieurs endroits en demandant simplement un stage. Ça ne fonctionnera pas. Il faut directement argumenter sa demande et montrer son intérêt pour l’établissement », suggère Dominique Arnould.

Autre point fondamental : se démarquer. « Il faut réussir à se démarquer par rapport au voisin. L’employeur doit avoir envie de lire votre demande, envie de vous rencontrer et de vous avoir comme stagiaire. Il faut parvenir à se mettre en avant de façon brève et efficace », explique Dominique Arnould. Pour ce faire, la conseillère aux études propose d’intégrer dans son CV les expériences extra-scolaires et toutes les compétences en lien avec le stage. Montrer sa personnalité peut passer aussi par l’élaboration du CV. « Ma sœur qui travaille dans le recrutement m’a conseillé d’utiliser Canva, ajoute Maxence. C’est un site gratuit et super sympa pour créer un design original qui te représente bien. »

Le jour de l'entretien

Tu as décroché un entretien ? Bravo, tu y es presque ! Avant d'y aller, Dominique Arnould recommande de se renseigner sur l'entreprise : «Tu dois pouvoir parler de l'institution et aussi pouvoir poser des questions. C'est important de montrer son intérêt.» Certains éléments sont essentiels pour donner bonne impression. Léopold, étudiant en gestion hôtelière, préfère en faire un peu trop que pas assez : «Il vaut mieux débarquer en costume complet qu'en t-shirt. Dans mon domaine, ça donne directement une bonne impression. J'arrive toujours 10 minutes avant l'heure du rendez-vous. Lors d'un entretien, l'employeur m'a dit que ça m'avait fait gagner des points en plus.» Pas de stress si le premier rendez-vous ne se passe pas bien, rassure Dominique Arnould : «Le premier entretien sera sûrement difficile, mais ce n'est pas grave. C'est quelque chose qui s'apprend.»