Lors d'une réunion de son assemblée plénière, l'ULB a décidé ce lundi le report de son élection rectorale, "au plus tôt en juin", nous rapporte la directrice de relations extérieures de l'institution.

Le premier tour de l'élection devait avoir lieu le 12 mai, clôturant ainsi une campagne débutée le 10 mars. L'institution a décidé de reporter son scrutin au 25 et 26 juin de cette année. Une retransmission serait organisée en direct pour l’ensemble des membres de la communauté universitaire qui pourraient adresser leurs questions via une plateforme digitale.

La traditionnelle campagne sera écourtée et aura lieu du 2 au 19 juin, pour se terminer par un grand débat le 23 juin.

"Ce scénario ne pourra s’organiser que si les mesures de confinement allégées permettent bien aux membres du corps électoral de se rendre physiquement sur les campus", explique l'université, qui a déjà prévu un agenda de secours avec une élection déplacée au mois de septembre.

Quatre candidats en lice

Quatre candidats se présentent à la succession de Yvon Englert : Annemie Schaus (professeur en droit), Bruno Van Pottelsberghe (professeur d'économie), Pascal Delwit (professeur en sciences politiques) et François Heinderyckx (professeur de journalisme).

Tous les quatre sont issus du secteur des sciences humaines. L’alternance est en effet la règle dans la maison entre ces dernières et les sciences médicales et exactes.