Dans un communiqué diffusé ce vendredi, l'ONE dresse le bilan de la pandémie dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, six semaines après la rentrée. Ce rapport se base sur les informations transmises à l’ONE par les services de Promotion de Santé à l’école et les Centres PMS-WBE.

Un des constats les plus frappants de ce rapport est l'augmentation du nombre de cas, et ce surtout à partir de la première semaine d'octobre. L'accélération de cette augmentation des contaminations est notamment marquée chez les élèves du secondaire, comme le montre le graphique suivant.

© ONE

Selon l'ONE, l’augmentation du nombre de cas dans les écoles s’est accélérée entre la première et la deuxième semaine d’octobre et correspond à 0,19% des élèves de l’Enseignement fondamental et secondaire. Au cours de la semaine du 5 au 11 octobre, 1.301 cas de Covid-19 ont été recensés chez les élèves du secondaire, contre 355 en primaire et 40 en maternelle.

Durant cette même période, 9.499 élèves, tous niveaux confondus, ont également dû se placer en quarantaine, ce qui correspond approximativement à 0,62% des élèves de l’Enseignement fondamental et secondaire. A noter que 575 membres du personnel enseignant se sont également pliés à une quarantaine au cours de cette même semaine.

© ONE

Bruxelles, le Hainaut et Liège les plus touchés

Ce rapport de l'ONE révèle également des disparités entre les provinces. En effet, ce sont les élèves de la région de Bruxelles-Capitale qui semblent les plus touchés par ces nouvelles contaminations, avec près de 1.000 cas recensés au cours de la semaine du 5 au 11 octobre. Les provinces du Hainaut et de Liège ne sont pas non plus épargnées, avec environ 600 contaminations dans leurs écoles respectives au cours de cette même semaine.

© ONE

En ce qui concerne les raisons du dépistage, près de la moitié des élèves ont été testés car ils présentaient des symptômes compatibles avec le Covid-19, 28% ont été testés suite à un contact étroit au sein du foyer familial, et 13% suite à un contact étroit à l’école (avec un élève ou un membre du personnel testé positif). A noter qu'au moins 17% des cas ont été signalés comme secondaires à une transmission à l’école.

© ONE