En cinq ans, le nombre de PV dressés pour infractions liées à l'environnement a explosé en Région wallonne. De 580 en 2009, on est passé à 1.403 en 2013, indiquent mardi les journaux de Sudpresse. Les infractions liées aux déchets sauvages se taillent la plus grosse part du gâteau, avec 30% des PV dressés en 2013. Arrivent ensuite celles liées au permis d'environnement, à la pêche et à la chasse, avec des pratiques comme la tenderie ou les pièges à renards qui repartent à la hausse. Jadis, la plupart des PV dressés par les agents compétents pour constater les infractions à l'environnement finissaient au parquet, qui classait sans suite car le domaine n'était pas dans ses priorités. Mais depuis 2009, un décret permet l'amende administrative, sans passer par la case "justice".

L'an dernier, le montant total des amendes prononcées par le fonctionnaire régional sanctionnateur a atteint 954.260 euros. Soit 10 fois plus qu'en 2009 où l'on totalisait 96.675 euros. Et depuis 2009, les 500 agents régionaux susceptibles d'opérer des contrôles environnementaux ont amassé plus de 2,5 millions d'euros d'amende.