Attendu depuis quelque temps déjà, le rapport annuel 2008 de l'intercommunale immobilière de SPA-Francorchamps (ISF) vient de sortir et selon les documents, la société affiche un exercice dans le rouge. Son résultat final se solde par une perte d'environ 791 312 €. Ce résultat aurait été négatif si l'intercommunale n'avait pas bénéficié d'un subside régional d'exploitation de 3,366 millions d'euros en 2008 (3,3 millions d'euros en 2007). Il y a deux ans, la perte s'élevait à près de 700 000 € (exactement - 698 604,64 €). C'est donc le deuxième résultat consécutif en perte pour l'ISF, mais les dirigeants se veulent confiants. "La continuité n'est pas mise en cause pour les raisons suivantes : mise à disposition d'un nouveau mode de subsidiation de notre intercommunale et l'octroi d'une ligne de crédit sans intérêts, le gouvernement wallon marque son intention de nous donner les moyens de poursuivre nos activités, notre crédit n'est pas ébranlé auprès de notre partenaire financier (Dexia), nous ne sommes pas en situation de faillite, nous faisons face à nos paiements", indiquent-ils dans le rapport annuel 2008 dont nous avons eu connaissance.

Quant à la perte, ils l'expliquent par une augmentation des amortissements relatifs aux nouvelles infrastructures et l'augmentation de ses charges financières (intérêt sur crédit de 25 millions d'euros). "L'année 2008 fut une année avec Grand Prix de F1 avec pour impact un niveau important de charges de fonctionnement (maintenance piste et infrastructures)", précisent les dirigeants de l'ISF. La charge nette de personnel (19 ouvriers, 5 employés) est passée de 753 149 € en 2007 à 805 371 € en 2008. Celui-ci a bénéficié de chèques-cadeaux en fin d'année et d'une prime spéciale. Et de l'avis du secrétariat social, "cette prime, récurrente depuis quelques années, doit être considérée comme un acquis social", lit-on dans le document. Pour 2007, le personnel a reçu des chèques-cadeaux pour un montant total de 1 260 € et un treizième mois pour 74 795,77 € au total.

Les fonds propres ont augmenté de 20,6 millions d'euros pour se chiffrer à environ 28,94 millions d'euros, mais ce bond s'explique par la comptabilisation d'une plus-value de réévaluation sur les terrains (284 141 m2 à l'extérieur du circuit) cédés par le Met (+ 21 773205 €).

En 2008, l'ISF a réalisé des investissements propres pour quelque 511 000 € (constructions, aménagements, achats de matériel, etc.), mais elle a aussi effectué des investissements pour le compte de l'ex-société de promotion du circuit pour un montant de 1,14 million d'euros. Mais cette dernière conteste une facture de près de 98 686 € liée au placement de clôtures. Elle refuse également de s'acquitter d'un montant de près de 170 000 € sur un montant total de créances commerciales d'environ 544 000 €. Les dirigeants font d'ailleurs remarquer que l'intercommunale "est toujours financièrement dépendante de la SA circuit de Spa-Francorchamps (NdlR : la société de promotion du circuit/SPCSF)" qui est son seul client.

Pour le futur, les dirigeants attendent toujours la mise en place de la nouvelle société anonyme qui absorberait les deux structures et dont le principe a été acquis il y a plus de 9 mois !

© La Libre Belgique 2009