Quatre hommes et huit femmes ont été choisis, vendredi, à la cour d'assises de Bruxelles, pour être les jurés d'un procès pour délit de presse qui se déroulera dès mercredi. Frédéric Lavachery et Jean Nicolas, auteurs du livre "Dossier Pédophilie. Le scandale de l'affaire Dutroux", sont poursuivis pour avoir calomnié l'ancien ministre Paul Vanden Boeynants à travers leur ouvrage. Ce sont quatre hommes et huit femmes qui ont été tirés au sort parmi les citoyens appelés à se présenter à la cour d'assises de Bruxelles vendredi. Ces douze personnes seront donc les juges de Frédéric Lavachery et Jean Nicolas.

Par ailleurs, malgré la courte durée annoncée de ce procès, environ trois jours, deux jurés suppléants ont également été retenus.

Il est prévu que les accusés, la partie civile et les enquêteurs soient tous entendus mercredi matin et que le réquisitoire et les plaidoiries se tiennent déjà l'après-midi. Un verdict sera ensuite rendu jeudi et, en cas de verdict de culpabilité, la suite et fin du procès se tiendra vendredi.

Le ministère public a déjà annoncé que, selon lui, les faits sont désormais prescrits.

Il est reproché à Frédéric Lavachery et à Jean Nicolas d'avoir calomnié l'ancien ministre belge Paul Vanden Boeynants, aujourd'hui décédé, au travers de leur livre "Dossier Pédophilie. Le scandale de l'affaire Dutroux", sorti en 2001.

Après la parution du livre, la famille Vanden Boeynants avait porté plainte du chef de diffamation et de calomnie à l'encontre des auteurs pour plusieurs propos tenus dans leur ouvrage laissant entendre que Paul Vanden Boeynants avait été impliqué dans diverses affaires de corruption et de mœurs. Les auteurs y citent notamment l'affaire Dutroux mais aussi les tueries du Brabant.

La chambre du conseil de Bruxelles avait estimé, en novembre 2008, que les préventions étaient prescrites, mais la chambre des mises en accusation avait mis à néant cette ordonnance et renvoyé l'affaire devant la cour d'assises, compétente en matière de délit de presse.