Le ou les auteurs de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, vendredi soir devant une habitation de Visé (province de Liège) sont activement recherchés par les autorités judiciaires, a-t-on appris samedi en fin d'après-midi auprès du parquet de Liège. Les enquêteurs disposeraient de très peu d'éléments pour identifier le ou les tireurs. Vendredi soir vers 23h, une fusillade a éclaté au numéro 41 de la rue de Berneau à Visé. Benoît Philippens (37 ans), gérant de banque à Ans-Saint-Nicolas, a été abattu d'une balle dans la tête et d'une autre dans le ventre. Un garçon de 9 ans, vivant à Dolhain, a aussi été tué, vraisemblablement d'une seule balle. L'épouse de l'homme et tante du garçonnet, Carol Haid, 37 ans également, est décédée des suites de ses blessures. Elle a reçu trois balles dans le dos, précise-t-on de source judiciaire.

Il semblerait, d'après les premiers éléments de l'enquête recueillis par les enquêteurs, qu'une voiture attendait les victimes devant leur maison de la rue Berneau, près du hall sportif visétois. Des coups de feu ont ensuite été tirés, atteignant les victimes. Les coups de feu ont été tirés avec un pistolet automatique, ajoute-t-on de source judiciaire.

Les enquêteurs de la police judiciaire fédérale (PJF) de Liège, qui ont repris l'enquête initiée par la police locale, disposeraient de très peu d'informations pour identifier le ou les auteurs. Certains évoquent la présence d'un seul tireur, d'autres s'étonnent qu'un impact de balle ait été relevé dans l'une des fenêtres du hall des sports. "Cela voudrait dire que l'auteur se trouvait déjà dans l'allée de l'habitation et attendait les victimes à côté de la maison", précise une source proche du dossier.

"Un couple sans histoire"

Les victimes abattues vendredi soir lors d'une fusillade rue de Berneau à Visé (province de Liège) sont décrites comme "un couple sans histoire", a indiqué samedi un collaborateur du bourgmestre visétois Marcel Neven, interrogé par l'Agence BELGA. Benoît Philippens, un Visétois de 37 ans, était marié à Carol Haid (37 ans) depuis un peu plus d'un an. Tous deux sont décédés, ainsi que le neveu et filleul de Carol Haid, prénommé Esteban et âgé de 9 ans.

"Benoît est un membre d'une famille bien connue dans l'entité", indique un collaborateur du bourgmestre. "Son papa s'occupe bénévolement des jeunes du football et son frère est le directeur de la maison de repos du CPAS. D'après les voisins, ils n'avaient aucun problème avec personne, et aucun va-et-vient n'était constaté chez eux."

Au moins sept coups de feu tirés en direction des victimes

Benoît Philippens aurait été atteint d'une balle dans la tête et d'une dans le ventre, alors que son épouse, Carol Haid, aurait été touchée de trois balles dans le dos, a-t-on appris de source judiciaire. L'enfant aurait, pour sa part, été atteint d'une balle. Une autre balle a été retrouvée dans une vitre.