Après avoir été abandonnés pendant plus de dix ans, les sous-sols des Galeries Louise à Bruxelles s'apprêtent à revivre, avec l'ouverture d'une salle événementielle, qui fera office de club privé le week-end, entièrement rénovée dans le style Louis XVI et dont l'inauguration est prévue le jeudi 28 mars prochain.

Mardi, lors de la présentation du projet à la presse, le «Louise Gallery Event Hall » était toujours un vaste chantier, entamé il y a environ trois mois, mais tout devrait être prêt dans les temps, selon les deux initiateurs du concept et propriétaires du lieu, Evelyn Devroye et Jacques Liernaux, qui ne sont pas des inconnus du milieu de la nuit bruxelloise. Ils ont notamment lancé le «New York Café », qui se trouvait place Stéphanie.

M. Lierneux s'est attelé mardi à décrire les nombreuses caractéristiques techniques de cette prestigieuse salle d'une capacité d'accueil modulable jusqu'à 1.000 personnes et bénéficiant de toutes les technologies actuelles, tant en ce qui concerne le son que l'éclairage ou encore la sécurité. Ainsi, l'air à l'intérieur de la salle sera renouvelé en permanence à raison de 30.000 m3/heure, deux plate-formes mobiles pourront sortir du sol pour créer une piste de danse éclairée, un portique motorisé et guidé par un rail permettra de moduler l'espace en fonction de nombre de personnes présentes, etc.

En ce qui concerne la sécurité lors des soirées, qui seront organisées les vendredis, samedis et dimanches, chaque client se verra remettre une carte de membre magnétique qui incluera les données de sa carte d'identité mais aussi, pourquoi pas, sa photo digitalisée. L'âge des fêtards pourra ainsi être aisément contrôlé (18 ans minimum, selon les souhaits des organisateurs) et les fauteurs de troubles écartés. Par ailleurs, cinq sorties de secours ont été prévues.

Historiquement, les Galeries Louise ont été créées en 1952, et abritaient les salles Arlequin et Bagatelle. C'est cette première salle qui désormais portera le nom de «Louise Gallery Event Hall », lorsque le vaste chantier en cours sera achevé. Les plans ont été confiés à l'architecte de la galerie, Marc Stryckman, déjà pressenti pour proposer un projet de casino à l'époque où il en était encore question.

Le nouvel endroit, qui s'étend sur 1.000 m2, est directement inspiré du hall de l'opéra de New York, qui a accueilli le fameux club «Studio 54 ». Selon M. Lierneux, l'investissement se chiffre à quelque 2,5 millions d'euros. Parallèlement, le rez-de-chaussée des Galeries Louise va être entièrement rénové à l'occasion de leur 50e anniversaire. Ces travaux devraient être terminés pour juin 2002.

La discothèque sera ouverte dès le vendredi, à 22h00, avec les DJ Jos et Olivier Gosseries, et le samedi avec DJ Bibi. Le dimanche, la salle accueillera des soirées réservées aux gays et à leurs amis, avec un «Tea-Dance » et des spectacles de travestis dès 18h00. (BELGA)