Mardi, l'émission "Ter Zake" de la VRT dévoilait un long reportage sur le passé de collaborateur de Maurice Onkelinx, le père de Gaston et le grand-père de Laurette Onkelinx. L'information a été reprise dans la presse écrite. Tout cela semble avoir provoqué tant d'émotion chez Gaston Onkelinx (83 ans) qu'il a fait un malaise ce mercredi matin à son domicile d'Ougrée.

Maurice Onkelinx, le grand-père de l'ancienne Vice-Premier ministre, aurait été privé de ses droits civiques après la Seconde Guerre mondiale pour « relations avec l'ennemi ». C'est l'émission "Ter Zake" de la VRT qui rapporte cette information.

Nommé échevin par l'occupant en 1941 à Jeuk (Goyer aujourd'hui), il a été désigné bourgmestre faisant fonction deux années plus tard. Un poste qu'il a occupé durant 16 mois. Lors de la libération, Maurice Onkelinx est arrêté pour motif de « relations avec l'ennemi ». Incarcéré 4 jours, il est ensuite transféré dans un camp d'internement à Zwartberg. En 1945, la sanction tombe : il perd ses droits civiques et politiques pour son appartenance au VNV (Vlaams Nationaal Verbond) avant de les retrouver en 1950, peut-on lire sur le site de la RTBF. Mais lorsque l'équipe de la VRT a consulté les archives du conseil communal de Goyer, elle n'a vu aucune trace de ce fait.

Laurette Onkelinx ne souhaite pas répondre face caméra

D'après l'historien Bruno De Wever, interrogé par la VRT et la RTBF, on ne peut à l'heure actuelle pas parler de collaboration. "En tant que bourgmestre, il a été amené à être en contact avec l'occupant allemand. C'est une collaboration, mais qui est très différente d'une collaboration de type politique. Il y a une zone blanche, une zone noire, mais aussi une zone grise dans la collaboration. Dans l'état actuel des recherches, on ne dispose pas d'éléments suffisants pour accréditer la thèse d'une collaboration politique", explique-t-il. De même qu'il reste compliqué de vérifier si son appartenance au VNV était réelle.

Interrogée par la RTBF et la VRT, Laurette Onkelinx n'a pas souhaité répondre face aux caméras. Cependant dans un communiqué, elle a souhaité expliquer que son père dément ces informations et que quelle que soit la vérité, elle n'excusera jamais toute forme de collaboration avec l'ennemi.

Revoir l'émission diffusée sur la VRT