Vingt-quatre personnes entameront une grève de la faim de 24h à partir de vendredi 18h30, a annoncé l'association belge Intal. Elle vise à soutenir symboliquement la centaine de prisonniers palestiniens, enfermés dans des geôles israéliennes, qui ont entamé une grève de la faim le 27 septembre dernier pour dénoncer leurs conditions de détention.

"Les principales revendications des prisonniers concernent les conditions de détention, en particulier l'utilisation abusive des mesures d'isolement, les privations de visites familiales et les fouilles humiliantes", dénonce l'association.

A travers cette grève de la faim, les 24 citoyens, membres de Intal, répondent à l'appel international de Addameer, une association palestinienne, à la solidarité avec les prisonniers palestiniens. Celle-ci réclame entre autres la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens sans restriction.

L'action sera lancée vendredi à 18h30 à la maison médicale "le renfort", à Molenbeek.

Samedi, des actions de sensibilisation aux conditions de détention des Palestiniens et à leur combat auront lieu dans divers endroits de Bruxelles, principalement à la sortie du métro Comte de Flandre de 9h30 à 17h00.

Il sera possible pour les citoyens de rencontrer fictivement les prisonniers et faire connaissance avec leur histoire. Des panneaux explicatifs et des photos seront ainsi apposés dans toute la ville.

Les Bruxellois pourront également signer des cartes qui seront transmises à la sous-commission des droits de l'homme du Parlement européen afin qu'elle mène une mission d'enquête (fact-finding) sur la situation des prisonniers politiques palestiniens.