Hessel a fait des émules belges

L. G. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Stéphane Hessel a fait des émules en Belgique. Le résistant-diplomate français, auteur du best-seller "Indignez-vous", décédé le 27 février dernier, avait fondé en 2012, avec Edgar Morin et d’autres, le collectif Roosevelt, qui rassemble plus de 100 000 citoyens. Baptisé du nom du 32 e président américain qui, en 1933, a profondément réformé le modèle social et le système financier des Etats-Unis, il prône 15 mesures pour sortir de la crise.

Ce jeudi, son petit frère belge a vu le jour (1). Belge francophone, précisera-t-on, car, pour l’instant, seules des personnalités du sud du pays l’ont rejoint, même si certaines sont issues de syndicats encore nationaux.

A l’instar de son modèle français, et comme ses cousins grec, espagnol ou allemand, "Roosevelt.be" contribuera à poser le "bon diagnostic" sur la vraie nature de la crise ("30 années de chômage et de précarité, causées par les politiques néolibérales et le démantèlement de notre modèle social, des réglementations financières et d’un certain équilibre fiscal"). Il veillera ensuite à susciter le débat et amener un consensus sur les remèdes proposés. Sa première campagne, il la focalisera sur la séparation des banques de dépôt et d’affaires, comme Roosevelt il y a 80 ans, quasi jour pour jour. Sa cible : les citoyens, afin de les convaincre de le rejoindre dans la lutte contre le lobby bancaire, mais aussi les politiques, en direct.

Maystadt et les gauchistes

Parmi la trentaine de personnalités soutenant la démarche, on ne sera pas surpris de retrouver syndicalistes, altermondialistes et militants de gauche en tout genre. Un nom, peut-être, dénote. Celui de Philippe Maystadt, pas franchement catalogué à gauche. "Mais il ne faut pas être gauchiste pour défendre l’harmonisation fiscale en Europe ou la séparation des banques de dépôt et d’affaires", rétorque le ministre d’Etat (PSC). "Je ne dis pas que j’approuve chaque virgule, mais l’orientation générale, oui."

Un New Deal en 15 mesures

1. Redonner de l’oxygène à nos Etats. Diminution des taux sur la vieille dette.

2. Mettre fin au dumping fiscal. Impôt européen sur les bénéfices des entreprises.

3. Mettre fin au sabotage fiscal. Taxation rééquilibrée des revenus du travail et du capital.

4. Démanteler les paradis fiscaux et mettre fin au secret bancaire. Transparence.

5. Limiter les licenciements. Renforcement de la sauvegarde de l’emploi.

6. Sécuriser les précaires. Création d’un bouclier social.

7. Interdire aux banques de spéculer avec notre argent. Séparation des banques de dépôt et des banques d’affaires.

8. Freiner la spéculation folle et financer nos dépenses collectives. Création d’une vraie taxe sur les transactions financières.

9. Lutter contre les délocalisations et mondialiser le travail décent. Respect obligatoire des normes sociales/environnementales.

10. Créer massivement des emplois et faire baisser les loyers. Plan d’investissement conséquent, à long terme, dans le logement.

11. Combattre le dérèglement climatique en créant des emplois. Investissements dans l’isolation du bâti et les énergies renouvelables.

12. Développer l’économie sociale. Au service des citoyens et du développement local.

13. Négocier un autre partage du temps de travail et des revenus. S’attaquer frontalement au chômage et tendre vers le plein-emploi.

14. Faire éclore la démocratie en Europe. Changer radicalement les institutions.

15. Négocier un vrai Traité de l’Europe sociale. Retrouver la voie du progrès social.

L. G.

A lire également

Derniers articles

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    La désignation de Nawal Ben Hamou agace déjà au PS bruxellois: "Une vengeance d'Onkelinx !"

    L'arrivée surprise de Nawal Ben Hamou comme ministre du gouvernement bruxellois n'est pas du goût de tout le monde au sein de la fédération socialiste bruxelloise.

  2. 2
    Vidéo
    Gouvernement bruxellois: Zakia Khattabi désavouée lors d'un psychodrame de quelques heures chez Ecolo

    L'assemblée générale bruxelloise d'Ecolo a désigné dans la nuit de mercredi à jeudi ses représentants au gouvernement bruxellois et à la Commission communautaire française.

  3. 3
    Vidéo
    Qui est Nawal Ben Hamou, la surprise du gouvernement bruxellois?

    Après avoir échoué de peu dans l'obtention d'un quatrième siège PS à la Chambre dans l'arrondissement de Bruxelles, la jeune Nawal Ben Hamou, âgée de 32 ans, se voit proposer le poste de secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances et des Cultes au ...

  4. 4
    Renaud Witmeur, nouveau grand patron de l’enseignement francophone : Une désignation dont le timing interpelle

    Le grand patron de l’enseignement francophone sera désigné cette semaine. Il s’agit de Renaud Witmeur (PS). Mercredi, une séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) sera organisée. La nouvelle assemblée s’était ...

  5. 5
    Deux fois moins de navetteurs d'ici 10 ans: "Bruxelles se comporte comme une île au milieu du désert"

    Le ministre fédérale de la Mobilité émet "les plus grands doutes" sur les points de la déclarations de politique générale du gouvernement bruxellois en matière de mobilité. François Bellot (MR) estime que ces mesures auront de sérieuses conséquences économiques pour les entrerprises bruxelloises qui auront de plus en plus de mal à recruter des travailleurs.“Cela va faire le bonheur de la Région wallonne et de la Région flamande”. Il en appelle à la mise en œuvre d’une vision interfédérale pour la mobilité.

cover-ci

Cover-PM

Facebook