Le dossier Bruxelles-Hal-Vilvorde doit venir le plus rapidement possible sur la table des négociations pour la formation d'un gouvernement fédéral, dit mardi Eric Van Rompuy, frère de l'explorateur royal Herman Van Rompuy, dans une interview à "Gazet Van Antwerpen" et au "Het Belang van Limburg".

"La bombe à retardement BHV pue à la Chambre", lance-t-il. Le parlementaire flamand CD&V souligne que BHV doit être scindé sans contrepartie. Pour lui, il n'est pas question d'accepter une extension de Bruxelles, de ratifier la convention cadre sur les minorités ou d'accorder de nouvelles facilités. Il ajoute encore qu'il n'est pas raisonnable de reporter la discussion de ce dossier à la fin des négociations d'autant plus que les Flamands entendent poursuivre la discussion des propositions de loi visant à la scission de l'arrondissement en Commission de l'Intérieur de la Chambre. "Les négociateurs sont conscients de cette situation et tenteront de trouver une solution avant le vote de ces textes", croit savoir Eric Van Rompuy.