Dans une interview accordée à Vivacité, Jean-Marie Tinck clame son innocence. Il revient ainsi sur les raisons qui l'ont poussé à inventer cette histoire pour "attirer l'attention". Selon lui, cette idée lui serait venue en côtoyant des gens fortunés sur des bateaux. "Je me sentais écrasé et, petit à petit, cette rancœur a fini par me guider vers le mensonge. Il fallait que je sois autre chose qu'un petit moniteur de voile. Et un jour, on a parlé de la Belgique et d'une de ses affaires catastrophiques...

Petit à petit, Jean-Marie Tinck aurait enjolivé son récit, jusqu'à inventer qu'il avait participé aux Tueries du Brabant. "Je ne me comprends pas moi-même, ce n'est plus de la bêtise... Il est vrai que je ne suis pas un enfant de chœur, j'ai tué un homme par le passé, mais je n'aurais jamais pu faire ça".

Pour rappel, le principal suspect dans l'affaire des Tueries du Brabant a été libéré ce jeudi sur ordre de la chambre des mises en accusation de Mons.