"C'est le genre d'humour totalement vulgaire qu'on ne ferait jamais à l'égard d'un homme !" Bianca Debaets, secrétaire d’État à l’Égalité des Chances, a également tenu à réagir à la polémique

Joëllle Milquet a reçu de nombreux messages ce mardi matin d'auditeurs choqués par la séquence humoristique Votez pour moi diffusée sur Bel RTL vers 8 h 20. "Je suis très bon public d'habitude et j'ai d'ailleurs toujours trouvé André Lamy très sympathique. Je n'ai jamais fait aucune remarque sur toutes les parodies parues à mon égard. Mais là, en réécoutant l'émission, j'ai compris pourquoi cela avait tant heurté mes proches et plusieurs autres personnes. Cette fois, cela a dépassé les bornes. C'était de l'humour totalement pathétique et complètement vulgaire !", s'exclame la femme forte du CDh pour qui la séquence était d'une "lourdeur totale". "Et pourtant, Dieu sait que je suis quelqu'un de très calme par rapport à cela et que j'ai un entourage cool et sympa. Je ne suis pas du style à être vite choquée. Mais là, ils ont dépassé les limites. C'est le genre d'humour qu'on ne ferait jamais avec un homme !"

La direction de RTL contactée

Joëlle Milquet nous confie également s'être adressé à la direction de RTL. "Je ne donnerai pas les détails de l'échange mais je pense qu'ils partagent mon avis. C'est à eux à faire un peu le ménage s'ils le souhaitent. Il faut toujours que les choses soient dénoncées de l'extérieur pour que l'on se rende compte que cela va trop loin !".

Joëlle Milquet, à qui nous indiquons que les auteurs de Votez pour moi ont changé depuis la reprise de septembre, reconnaît que l'humour utilisé ce matin ne ressemble pas à celui de l'époque, où les séquences de Votez pour moi la faisaient rire.

La réaction de RTL

"Cela a dérapé. On s’est excusé”

Christopher Barzal, porte parole de RTL Belgium, a réagi à la polémique : "On partage totalement son avis. On a compris l’émoi dans lequel elle était en écoutant cette séquence. On en a pris acte. On lui a présenté des excuses. Quotidiennement depuis douze ans, on rit de tout. Mais une fois n’est pas coutume, l’équipe a dérapé ce matin. André Lamy et Erwin Lapraille lui ont envoyé un courrier. De nombreux auteurs se sont effectivement succédé dans l’émission. Il y a des susceptibilités différentes. On peut rire de l’actu politique mais avec l’art et la manière. L’indépendance éditoriale est importante mais avec l’art et la manière je le répète. Il ne faut pas tomber dans des excès comme ce matin. On s’en est ouvert avec l’équipe".

Bianca Debaets, secrétaire d’État à l’Égalité des Chances : "surréaliste et pathétique"

En tant que secrétaire d’État à l’Égalité des Chances, Bianca Debaets a, elle aussi, tenu à réagir à la polémique. " Tous les jours, dans notre politique d’Égalité des Chances, nous luttons pour combattre la violence, le mépris, le dénigrement à l’égard des femmes, quelles qu’elles soient. Dès lors, j’ai été particulièrement choquée d’écouter une séquence où le respect se situait en dessous du niveau 0. En tant que femmes politiques, nous avons une carapace et sommes préparées à encaisser des coups durs mais il y a des bornes à ne pas franchir. Ici, ce n’était pas du tout de l’humour mais du mépris avec des propos vulgaires et de trop nombreuses allusions en dessous de la ceinture. J’espère que les responsables de Bel RTL prendront des mesures pour qu’à une heure de grande écoute, ce genre de propos ne puissent plus être reproduits à l’avenir. A l’heure de MeToo et d’autres combats légitimes, il est vraiment surréaliste et pathétique de tomber aussi bas. C’est une question de respect pour l’ensemble des femmes. L’humour, c’est très bien et j’en suis d’ailleurs fan. Mais il faut aussi pouvoir mettre les limites à un certain niveau, surtout sur une chaîne généraliste."