Faut-il empêcher certains parents d’avoir des enfants ? John Crombez, le président du SP.A, a relancé cette vertigineuse question à l’occasion d’une double interview dans l’hebdomadaire Humo et dans l’émission De Ochtend. Dans son viseur notamment ? Des parents toxicomanes.

"Quand vous entendez des soignants vous parler de bébés en manque parce qu’ils ont reçu trop de substances toxiques par le cordon ombilical, vous n’avez aucun doute. Ces enfants commencent leur vie dans une couveuse et en criant de douleur. Certaines mères toxicomanes donnent naissance à trois enfants ou plus. En tant que société, on ne peut pas continuer à cautionner cela".

"L'avortement et l'euthanasie sont possibles aujourd'hui, n'est-ce pas ? Alors pourquoi ne peut-on pas débattre sur ce sujet ? La misère est trop grande. Aucun bon chrétien ne peut rester aveugle à cela", poursuit-il dans De Ochtend.

Au micro de la VRT, le président du SP.A a tempéré ses propos: "Il ne faut pas dire aux gens : 'vous ne pouvez pas avoir d'enfant'. Ma proposition, c'est de dire, dans certaines situations : 'vous n'allez pas bien du tout. Nous proposons de la contraception jusqu'à ce que vous allez mieux'. Si une femme tombe enceinte, on ne dira jamais qu'elle ne pouvait pas. On veut travailler dans la prévention."

Bref, le droit à la parentalité devrait pouvoir être "au moins de façon temporaire" limité, par un juge par exemple, explique le socialiste.

Il n'en fallait pas plus pour susciter la polémique sur les réseaux sociaux.