La saisie est intervenue dans le cadre du démantèlement d'une organisation criminelle, active dans le trafic du stupéfiant entre l'Amérique latine et la Belgique. Il s'agit de la plus importante saisie au monde de cocaïne provenant d'Outre-mer. Les conteneurs chargés de cocaïne ont été transportés par bateau jusqu'à Zeebrugge, puis transbordés sur une péniche en direction du port d'Anvers en vue d'atteindre pour destination finale une entreprise située juste de l'autre côté de la frontière néerlandaise.

Le mardi 27 octobre, cinq conteneurs de ferraille en provenance de Guyana (pays situé entre le Venezuela et le Suriname) ont été soumis à une inspection approfondie. Un conteneur en acier était inséré à l'intérieur d'un autre maritime afin de dissimuler les 11.500 kilos de cocaïne pure.

Le juge d'instruction du Limbourg a ordonné mercredi cinq perquisitions - trois en Belgique et deux aux Pays-Bas. A leur issue, deux personnes ont été privées de liberté pour être entendues en Belgique et une personne a été arrêtée aux Pays-Bas en vue de son extradition.

Des perquisitions avaient déjà été effectuées les 28 septembre et 1er octobre dans le cadre du démantèlement de l'organisation criminelle. Vingt-deux personnes se trouvent toujours en détention préventive et près de trois millions d'euros ont été saisis. Trois suspects attendent d'être extradés depuis les Pays-Bas.

Au total, quelque 14.950 kilos de cocaïne pure ont été interceptés dans le cadre de ce dossier. En se basant sur un prix de gros moyen de 30.000 euros par kilo, la valeur des saisies approche les 450 millions d'euros. La valeur marchande après coupe peut doubler.

Des liens ont été établis à la fois avec le monde légal - notamment avec des bureaux d'expédition, des entrepôts et des sociétés de transport - et diverses autres organisations criminelles.