L’opposante au régime kazakh trahie par la justice belge ? "La collaboration de la Belgique avec une dictature donne la chair de poule"

Des questions demeuraient pendantes, mercredi, au sujet de la perquisition menée, le 1er octobre, au domicile de Mme Botagoz Jardemalie, une opposante au régime kazakh qui a obtenu le statut de réfugiée politique en Belgique en 2013. Selon le témoignage des membres de la famille, les policiers belges étaient accompagnés de deux hommes s’exprimant en russe.

L’opposante au régime kazakh trahie par la justice belge ? "La collaboration de la Belgique avec une dictature donne la chair de poule"
Les conditions de la perquisition menée chez Botagoz Jardemalie soulèvent des questions aux réponses complexes.

Des questions demeuraient pendantes, mercredi, au sujet

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet