Croquis de justice: voleurs en série cherchent levée d’écrou

Deux hommes de l’Est présentent des destins et des discours très similaires.

Deux hommes de l’Est présentent des destins et des discours très similaires.  Audience.    L’un porte un nom à consonance géorgienne, l’autre lituanienne. On va les appeler Boris et Vladimir. Ils ont environ 35 ans et s’expriment tous deux en russe par le truchement d’un interprète dont la voix couvre assez nettement celle de la procureure, un rien fluette. On les a extraits en même temps du cachot où ils croupissent...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité