"Les 168h de garde du légiste" - Episode 5 : L'autopsie, organe par organe

L’endroit a de quoi retourner l’estomac. Cette spacieuse pièce aux murs composés de carreaux blancs, dans laquelle se dressent deux tables de dissection, est la salle d’autopsie de l’institut médico-légal de la ville de Bruxelles.

"Les 168h de garde du légiste" - Episode 5 : L'autopsie, organe par organe
©HAULOT ALEXIS

La Libre a suivi le médecin légiste Grégory Schmit à Bruxelles durant sa semaine de garde. Dans cette série de podcasts, nous revenons sur les différentes décès suspects rencontrés. Le médecin y explique aussi en détails la pratique de son métier.


Le synopsis de l'épisode 5

L’endroit a de quoi retourner l’estomac. Cette spacieuse pièce aux murs composés de carreaux blancs, dans laquelle se dressent deux tables de dissection, est la salle d’autopsie de l’institut médico-légal de la ville de Bruxelles.

Du couloir, résonne de plus en plus distinctement le bruit de roulettes qui raclent le sol. Un brancardier amène la dépouille d'un toxicomane. Elle est sortie de sa gaine mortuaire puis allongée sur la table en aluminium.

--> L'épisode 1 : Le drame de la solitude

--> L'épisode 2 : La tache verte

--> L'épisode 3 : Le copain du pendu

--> L'épisode 4 : Le SDF toxicomane et suspect

--> L'épisode 6 : Les profondes entailles du schizophrène