Le policier accusé de violences policières invoque "un coup de sang"

Alexis Deswaef représente la victime, Sven Mary défend le policier accusé de coups et blessures volontaires.
Alexis Deswaef représente la victime, Sven Mary défend le policier accusé de coups et blessures volontaires. ©BELGA

"Ce n’est pas une semaine facile pour plaider ce type d’affaire, mais la justice doit se prononcer avec une peine juste, et ne pas faire de mon client, un policier dont les états de service sont bons, un exemple”.


Ces mots sont ceux de Sven Mary, avocat du policier inculpé pour coups et blessures volontaires et dégradation de biens d’autrui. Des faits qui se sont déroulés le 21 avril dernier dans le centre-ville de Bruxelles à l’encontre d’un jeune migrant soudanais...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité