La justice de paix peine à sanctionner les propriétaires qui louent des taudis: une étude pointe l’indécence de certains bailleurs

Les locataires précaires se retrouvent captifs de ces logements insalubres.

La justice de paix peine à sanctionner les propriétaires qui louent des taudis: une étude pointe l’indécence de certains bailleurs
© AVPRESS
La fenêtre de la salle de bains condamnée ; un mur de moisissures dans la chambre des enfants ; pas d’eau chaude ; un WC qui fuit ; des radiateurs glacés… Beaucoup de locataires n’osent rien dire. Ou hésitent à saisir la justice de paix. Porter plainte, c’est risquer de perdre son chez-soi. Et mieux vaut un logement insalubre que rien du tout. Peu s’y risquent,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité