Suite aux menaces du milieu de la drogue, Bart De Wever n'est pas le seul élu à être sous protection policière

Plusieurs ministres et magistrats sont logés à la même enseigne. Par précaution, et sur les conseils de l’Ocam.

Suite aux menaces du milieu de la drogue, Bart De Wever n'est pas le seul élu à être sous protection policière
©BELGA
Outre Bart De Wever, bourgmestre d’Anvers et président de la N-VA, plusieurs ministres fédéraux et hauts magistrats bénéficient, depuis la semaine dernière, d’une protection policière permanente. Celle-ci fait suite à des menaces du milieu de la drogue après l’opération Sky ECC au cours de laquelle 50 personnes avaient été arrêtées. La police fédérale avait réussi à infiltrer le système de communication des criminels. La protection rapprochée des personnalités...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité