Que risquent ceux qui rouvriraient leur terrasse le 1er mai ?

Pour Vincent Gilles (SLFP Police), les bourgmestres mettent à mal le travail des policiers. Tensions. C’est le mot le plus approprié pour expliquer la situation qu’entraîne la sortie de certains bourgmestres suivie de celle du Collège des procureurs généraux dans ce dossier. C’est du moins l’avis de Claude Bottamedi, sociologue mais aussi et surtout ancien chef de corps de la zone de police Orneau-Mehaigne (Namur)

Que risquent ceux qui rouvriraient leur terrasse le 1er mai ?
©BELGA
Les terrasses des cafés pourront officiellement rouvrir le 8 mai, mais de nombreux exploitants...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité