La Boum 1 : Lucien, étudiant en dernière année d'ingénieur, risque 200 heures de travaux d'intérêt général

Un total de 200 heures de travaux d'intérêt général a été requis jeudi contre Lucien, un étudiant de 23 ans, poursuivi pour fait de rébellion et de port d'armes par destination lors de "La Boum 1", la manifestation interdite du 1er avril au Bois de la Cambre, qui avait rassemblé, selon la police, entre 1.500 et 2.000 personnes.

Lucien, qui est en dernière année d'ingénieur, était le seul à avoir été cité en procédure accélérée devant le tribunal correctionnel pour les incidents qui ont émaillé La Boum 1. Des images l'ont montré, bouteille à la main, alors qu'il était maîtrisé difficilement au sol par des policiers. Ceux-ci ont alors essuyé des coups d'autres manifestants.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...