Jan Fabre convoqué devant le tribunal pour attentat à la pudeur et harcèlement sexuel

L'artiste avait été accusé de comportements inappropriés sur plusieurs danseurs de sa compagnie, Troubleyn.

Jan Fabre convoqué devant le tribunal pour attentat à la pudeur et harcèlement sexuel
©AFP
La Rédaction avec belga

L'auditorat du travail anversois a décidé de renvoyer le metteur en scène Jan Fabre devant le tribunal correctionnel dans l'affaire concernant sa compagnie de danse Troubleyn. Il est soupçonné de violences, harcèlement et harcèlement sexuel envers 12 collaborateurs et attentat à la pudeur envers une personne. 

L'affaire avait débuté à l'automne 2018 lorsque plusieurs journaux ont publié une lettre ouverte d'anciens danseurs et collaborateurs de la troupe dans le cadre de la vague mondiale de révélations #metoo. Les signataires y accusaient Jan Fabre de harcèlement, intimidation, abus de pouvoir, manipulation psychologique et comportements sexuellement transgressifs, ce qui aurait conduit plusieurs membres à quitter l'entreprise et à recourir à une aide psychologique. Les faits présumés s'étant déroulés dans un environnement professionnel, l'auditorat du travail avait alors ouvert une enquête.

L'auditorat a désormais décidé de renvoyer le dossier devant le tribunal correctionnel. Il sera introduit le 21 septembre prochain, mais la date de la comparution de Jan Fabre n'est pas encore connue.