La justice doit dire aujourd'hui qui sera jugé pour le baptême mortel à la KU Leuven

Sanda Dia, inscrit à la KUL, est mort après un baptême étudiant. Le parquet veut renvoyer 18 jeunes en correctionnelle. Ceux-ci, issus de la bonne société anversoise, ont-ils été animés par une forme de racisme ?

Le père de Sanda Dia (à droite) attend que la justice fasse toute la clarté sur la mort de son fils Sanda.
©D.R.
Au départ, la mort de Sanda Dia, en décembre 2018, avait été perçue en Flandre comme un nouvel...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité