Enquête judiciaire sur les inondations : plusieurs perquisitions ont été menées la semaine dernière

À la suite des inondations de juillet dernier, un juge d’instruction liégeois a été chargé d’identifier d’éventuels responsables qui pourraient être poursuivis d’homicides involontaires, par défaut de prévoyance ou de précaution. L'enquête en est pour le moment à la récolte de données.

Enquête judiciaire sur les inondations : plusieurs perquisitions ont été menées la semaine dernière
©Eric Guidicelli

Selon les informations obtenues par la RTBF, des perquisitions ont été menées le jeudi 12 août dans les bâtiments du Centre de crise National (NCCN), dans les bureaux du gouverneur de la Province de Liège et à l’Institut royal météorologique de Belgique (IRM). Selon le média, les données de l'EFAS, le système européen d’alerte qui partage des prévisions afin d’aider les autorités nationales à estimer la probabilité d’inondations sur le territoire européen, intéressent également les enquêteurs.

Les organismes tout comme le parquet de Liège n'ont pas voulu commenter ces informations jusqu'à présent.

La décision d'ouvrir une enquête judiciaire "n'est nullement l'expression d'une opinion quelconque quant à l'existence d'éventuelles responsabilités mais résulte du désir de garantir la sérénité, l'objectivité et l'indépendance avec laquelle la recherche de la vérité pourra être menée, dans le respect de la mémoire des victimes et de leurs proches", avait précisé le 28 juillet dernier Damien Leboutte, procureur de division à Liège.

Sur le même sujet