Les détenus se bousculeront encore plus en prison à partir de décembre

Il faut encourager le recours aux peines alternatives, insiste le Conseil central de surveillance pénitentiaire.

Bruxelles - prison de Forest: Marc-Jean Ghyssels (bourgmestre de forest) organise une visite de presse de la prison de Forest en presence de Jurgen van poecke (directeur de la prison de Forest)
© JC Guillaume
Pendant une courte période, au début de la crise sanitaire, la population carcérale a diminué d’un bon millier d’unités, pour descendre sous les 9 600 prisonniers. Les congés pour cause de pandémie de coronavirus, la suspension de l’exécution de peines inférieures à 5 ans, une libération anticipée pour ceux qui n’avaient plus que 6 mois à purger ont relâché un peu la pression sur les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet