"Tu es belle, mais tu n’as pas de cerveau": le procès du metteur en scène Jan Fabre pour harcèlement sexuel et violence s'ouvre ce mardi

Le chorégraphe et artiste contemporain est notamment accusé de violence et harcèlement sexuel.

"Tu es belle, mais tu n’as pas de cerveau": le procès du metteur en scène Jan Fabre pour harcèlement sexuel et violence s'ouvre ce mardi
©AFP
L'histoire éclate en septembre 2018, lorsqu'une carte blanche est publiée dans plusieurs journaux,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité