Croquis de justice: "Moi, j’ai frappé personne, monsieur le juge"

Mamadou nie être à l’origine d’une rébellion dans un avion lors du refoulement d’un compatriote guinéen.

Croquis de justice: "Moi, j’ai frappé personne, monsieur le juge"
©Shutterstock
Sur les marches du palais de justice de Bruxelles, Mamadou (prénom d'emprunt), perdu dans sa veste rouge, n'a qu'une phrase à la bouche : "J'ai frappé personne". Il sort ébranlé d'une audience où il était cité...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet