Le nouveau procès du "violeur en série" de l'ULB reporté à février

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a reporté, jeudi matin, le second procès de Yassine B., un violeur en série déjà condamné, au 8 février prochain.

Le nouveau procès du "violeur en série" de l'ULB reporté à février
©Marie Russillo

En juin 2020, cet homme a été reconnu coupable de plusieurs viols sur des étudiantes, commis aux abords d'un campus de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) à Ixelles. Il a été condamné à 12 ans de prison. Il est de nouveau cité devant le tribunal pour répondre d'un fait de même nature, commis durant la même période infractionnelle, soit entre 2016 et 2019. Yassine B. est prévenu pour un viol commis sur une étudiante en septembre 2017. La victime sortait d'une soirée à la salle Jefke, sur le campus de la Plaine de l'ULB, à Ixelles, lorsqu'elle est montée à bord du véhicule du prévenu, qui s'est présenté comme un chauffeur de taxi. Il l'a emmenée chez lui à La Louvière et l'a violée, selon son témoignage.

C'est le même modus operandi qu'il avait utilisé pour piéger les victimes des abus sexuels pour lesquels il a déjà été condamné en juin 2020 à 12 ans de prison, ainsi qu'à cinq ans de mise à disposition du tribunal de l'application des peines (TAP). Il a été reconnu coupable d'avoir commis quatre viols et quatre attentats à la pudeur, avec comme circonstance aggravante la séquestration, et pour menaces à l'aide d'un couteau, entre juillet 2016 et novembre 2019.

Le tribunal a retenu le fait que Yassine B. a agi comme un véritable "prédateur sexuel". Il ciblait des étudiantes sous l'emprise de l'alcool qui revenaient de soirées étudiantes. Il leur proposait de les ramener chez elles en voiture, se faisant passer pour un chauffeur du service de taxi partagé Collecto, vêtu de son uniforme de la Stib où il était chauffeur de bus.