Une mère rapatriée de Syrie condamnée pour terrorisme, une première en Belgique

Partie en 2014, rentrée en juillet avec deux enfants, Shirley a écopé de 40 mois avec sursis au-delà de 8 mois.

Une mère rapatriée de Syrie condamnée pour terrorisme, une première en Belgique
©AFP
C'est une première : une des six mères, rapatriée le 17 juillet avec ses deux jeunes enfants du camp d'Al-Roj géré par les autorités...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet