Les agent de police en grève ce vendredi au palais de justice de Bruxelles: "Les rats et les souris dînent avec nous en salle de repos"

Trois quarts des 150 agents de police affectés à la sécurité du palais de justice de Bruxelles se sont portés malades ou se sont croisés les bras vendredi, en signe de protestation contre leurs conditions de travail, selon l'un de ces agents.

Les agent de police en grève ce vendredi au palais de justice de Bruxelles: "Les rats et les souris dînent avec nous en salle de repos"
©JC Guillaume

Trois quarts des 150 agents de police affectés à la sécurité du palais de justice de Bruxelles se sont portés malades ou se sont croisés les bras vendredi, en signe de protestation contre leurs conditions de travail, selon l'un de ces agents. La zone de police locale Bruxelles-Capitale/Ixelles a dès lors mis à disposition certains de ses effectifs pour assurer le transfert des détenus et la sécurité dans le bâtiment. Les 113 agents, attachés à la DAB (direction de la sécurisation) de la police fédérale, ont, par cette grève du zèle, voulu dénoncer un manque de revalorisation salariale depuis la réforme des polices, ainsi que l'insalubrité de leurs locaux, situés au deuxième étage sous le palais de justice de Bruxelles.

"Les rats et les souris qui dînent avec nous en salle de repos, les infiltrations d'eau dans nos vestiaires et les morceaux de plafonds qui tombent, les nids de souris dans les distributeurs de boissons...", a cité à titre d'exemples un agent. Selon ce dernier, la situation est à ce point déplorable que les deux commissaires en charge de la DAB au palais de justice de Bruxelles sont en burn-out. La direction est actuellement assurée par un inspecteur principal.