La police mène des actions au palais de justice de Bruxelles, les audiences retardées

Plusieurs audiences du tribunal et de la cour au palais de justice de Bruxelles ont débuté avec une heure de retard vendredi matin, à la suite d'une action syndicale de policiers de la DAB (direction de la sécurisation).

La police mène des actions au palais de justice de Bruxelles, les audiences retardées
©GUILLAUME JC
Belga

Depuis lundi, de nombreux policiers protestent contre leurs conditions salariales par des actions de zèle ponctuelles, comme des contrôles inopinés à l'aéroport ou sur les axes routiers importants aux heures de pointes. Le palais de justice de Bruxelles, qui ouvre ses portes à 08h00, n'a pu le faire qu'une heure plus tard vendredi. En cause, les agents de la DAB, qui doivent contrôler le bâtiment et ses abords chaque jour avant l'ouverture, ont volontairement retardé leur mission. Cette action de protestation des policiers a provoqué une longue file d'attente à l'entrée publique du bâtiment et, par conséquent, des retards aux audiences où prévenus, parties civiles et interprètes n'étaient pas à l'heure.

Depuis lundi, des policiers protestent contre la révision de l'organisation des fins de carrière et contre le blocage des négociations sur une revalorisation salariale, au travers de blocages routiers, de contrôles excessifs ou d'arrêts de travail. Les syndicats policiers ont annoncé que des actions ponctuelles de protestation seront menées durant deux mois.