La police met en garde contre des courriels frauduleux usurpant le nom de ses dirigeants

La police fédérale met en garde mardi contre des courriels suspects émanant de plusieurs dirigeants d'institutions policières et judiciaires.

Image d'illustration.
Image d'illustration. ©Shutterstock

"L'expéditeur indique vous devez payer une amende sinon vous serez poursuivi par la justice", précise la police. Certains courriels sont envoyés au nom de l'actuel commissaire général de la police fédérale, le premier commissaire divisionnaire Marc De Mesmaeker. Les noms de l'actuelle directrice d'Europol Catherine De Bolle, du directeur général de la police judiciaire fédérale Eric Snoeck et du procureur fédéral Frédéric Van Leeuw apparaissent également dans les courriels.

Les destinataires y sont souvent accusés d'avoir commis des infractions diverses, comme l'envoi de photos de nature sexuelle à des mineurs. "L'expéditeur indique que vous devez payer une amende sinon vous serez poursuivi par la justice", ajoute la police. "Malheureusement, les gens paient parfois cette soi-disant amende. Injustement, car l'argent va alors directement aux fraudeurs."

La police fédérale met donc en garde contre cette fraude, connue depuis longtemps à l'étranger, et propose un certain nombre de conseils pour reconnaitre l'escroquerie. Ainsi, plusieurs indicateurs comme une adresse électronique étrange ou des fautes d'orthographe et de grammaire doivent toujours mettre la puce à l'oreille. Il faut également savoir que la police n'envoie jamais d'amende par voie électronique.

Toute personne ayant reçu un courriel suspect doit le signaler via le site https://www.safeonweb.be/fr/liens et envoyer une copie du courriel à l'adresse suspect@safeonweb.be. Il est conseillé aux victimes de cette escroquerie de prévenir le plus rapidement possible leur banque et CardStop et de prendre contact avec la police locale.

Sur le même sujet