Agressions sexuelles au cimetière d'Ixelles: enquête ouverte par le parquet au sujet d'un policier qui agissait comme agent de sécurité

Un inspecteur bruxellois aurait travaillé illégalement comme agent de sécurité dans un café ixellois visé par de nombreux témoignages relatant des faits d'agression sexuelle.

BELGA

"Une enquête est en cours", a indiqué le parquet de Bruxelles mercredi, concernant un inspecteur de police qui aurait travaillé illégalement comme agent de sécurité dans l'un des cafés ixellois, où plusieurs jeunes femmes auraient été agressées sexuellement. L'inspecteur, attaché à la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, a été dénoncé en interne, selon Le Soir. Il aurait exercé des activités non déclarées en tant qu'agent de sécurité dans un des cafés du quartier du Cimetière d'Ixelles, visés par plusieurs plaintes pour agressions sexuelles.

Le policier a été déplacé vers un autre service, d'après Le Soir. Et, début novembre, la décision a été prise au sein de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles d'ouvrir une enquête interne. "L'ensemble des éléments en notre possession ont été transmis aux enquêteurs désignés par le procureur du Roi", a déclaré au quotidien Ilse van de Keere, porte-parole de la zone.

Selon le média, il s'agit des mêmes enquêteurs qui investiguent actuellement sur les accusations de violences sexuelles au Cimetière d'Ixelles.


Sur le même sujet