Hassan I., un des meurtriers de la policière Kitty, obtient sa libération conditionnelle, après avoir indemnisé 40 euros en... 14 ans

Hassan I a obtenu sa libération conditionnelle ce lundi, après avoir indemnisé la famille Sacoor d'un somme de 40 euros en ... 14 ans

Hassan I., un des meurtriers de la policière Kitty, obtient sa libération conditionnelle, après avoir indemnisé 40 euros en... 14 ans
©D.R.

C'est aujourd'hui que le tribunal de l'application des peines (TAP) devait se prononcer sur la demande de libération conditionnelle notamment de Hassan I, l'un des meurtriers de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen, mais également dans le home-jacking violent commis au domicile de la famille Sacoor, celle du futur champion d'athlétisme Jonathan Sacoor, âgé de six ans au moment des faits.

La décision vient d'être communiquée aux parties civiles.

Hassan I. obtient la libération conditionnelle sollicitée, moyennant le respect de plusieurs conditions. Il lui est interdit d'entrer en contact avec les victimes, interdit de se rendre sur les territoires des communes de Beersel, Ixelles, Etterbeek, Bruxelles, Gand, Enghien, Tubize, Leeuw-Saint-Pierre, habituellement fréquentés par les victimes. Il est tenu, enfin, de poursuivre l'indemnisation de celles-ci "dans une mesure compatible avec ses revenus", précise le TAP.

Ismael Sacoor est ulcéré. "En quatorze ans, j'ai reçu d'eux en tout et pour tout exactement 40 euros".

Depuis la nuit des faits, l'état de santé de M. Sacoor s'est complètement dégradé, ainsi qu'il nous l'avait expliqué très récemment.