Croquis de justice: quand un prévenu est absent, son passé judiciaire parle pour lui

Karim a un casier judiciaire long comme le bras. Il risque trois ans de prison supplémentaires.

Croquis de justice: quand un prévenu est absent, son passé judiciaire parle pour lui
©Shutterstock
C’est bien connu : on ne prête qu’aux riches. Quand on a un casier judiciaire long comme le bras, il est vraiment difficile de convaincre le tribunal qu’on n’y est pour rien dans les nouveaux faits reprochés, surtout...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet