Il y avait bien des ripoux au contrôle technique de Forest

Onze inspecteurs et le chef de station ont fermé les yeux pour que des autos obtiennent la carte verte.

Il y avait bien des ripoux au contrôle technique de Forest
©frederic sablon
L'affaire à l'époque, avait fait grand bruit : 36 perquisitions avaient été lancées en novembre 2014 pour démanteler un système de fraude et de corruption au sein des centres de contrôle technique automobile (CTA)...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité