Meurtre du petit Dean : Dave De Kock s'oppose à son extradition vers la Belgique, son itinéraire se précise

Dave De Kock s'oppose à sa remise à la Belgique en vue d'y être jugé, a indiqué jeudi le ministère public néerlandais.

Belga

"La chambre internationale du tribunal d'Amsterdam décidera si la remise est autorisée. Cette audience se tiendra dans les 60 jours. En attendant, l'homme reste en détention." Le trentenaire doit être jugé pour l'enlèvement et la mort de Dean Verkeckmoes, âgé de quatre ans. Un juge d'instruction de Termonde a demandé sa remise à la Belgique pour l'assassinat et l'enlèvement de Dean. Le corps de l'enfant a été retrouvé lundi soir aux Pays-Bas, à Neeltje Jans, en Zélande. Dave De Kock a été arrrêté à Meerkerk.

Dave De Kock comparaissait jeudi devant la justice à Amsterdam. Le 28 janvier prochain, la chambre du conseil d'Amsterdam décidera de son maintien ou non en détention.

Plus d'informations concernant ses agissements ont par ailleurs été délivrées par la police néerlandaise. Dave De Kock a traversé la frontière vers les Pays-Bas dans la nuit de vendredi à samedi et a abandonné le corps du petit garçon à Neeltje Jans le samedi après-midi, ressort-il d'un avis de recherche publié par la police néerlandaise. Cette dernière est à la recherche d'images de vidéosurveillance le long de l'itinéraire emprunté par le suspect pouvant attester de la présence de Dean dans la voiture. "Le suspect conduisait une Peugeot 206 gris clair immatriculée 2-ARC-250. L'homme a emprunté cette route le samedi 15 janvier 2022. L'enquête se concentre sur la présence du petit Dean dans la voiture ou avec le suspect", a déclaré la police.

L'enquête policière montre que Dave De Kock a franchi la frontière néerlandaise vers minuit dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 janvier 2022. "Il semble qu'il ait franchi la frontière belgo-néerlandaise à Sint Jansteen et qu'il ait ensuite emprunté le Westerscheldetunnel. L'homme a ensuite poursuivi sa route vers Koudekerke, où il est resté plusieurs heures", note la police néerlandaise. "Pendant cette nuit, il semble également avoir été à Flessingue. En outre, tôt dans la matinée du samedi 15 janvier, il s'est également rendu à Middelbourg pendant quelques heures, et est retourné à Koudekerke à plusieurs reprises. On ne sait pas si le garçon était avec lui pendant tout ce temps", notent les enquêteurs. "Après la dernière courte visite à Koudekerke, le suspect s'est rendu en voiture à Neeltje Jans le samedi après-midi, où il a laissé la petite victime. Après cela, il a quitté la province de Zélande."

Les enquêteurs belges et néerlandais ont décidé, lors d'une réunion de coordination à Bergen-op-Zoom mercredi, que Dave De Kock serait poursuivi en Belgique pour la mort de Dean. Toutefois le volet néerlandais de l'enquête se poursuit entre-temps.


Sur le même sujet