Une plainte déposée contre l'Etat belge pour non-respect des temps de travail dans l'ordre judiciaire

Le front commun syndical a déposé une plainte mardi au SPF Emploi et travail contre l'Etat belge pour non-respect du règlement de temps de travail dans l'ordre judiciaire, indique vendredi par communiqué la CSC.

Une plainte déposée contre l'Etat belge pour non-respect des temps de travail dans l'ordre judiciaire
©Shutterstock

"Alors que les différents services publics fédéraux sont à l'ère du télétravail, de la planification des objectifs de travail pour établir la charge de celui-ci, que les horaires sont variables afin de concilier vie professionnelle et vie familiale, les comités de direction des Cours et Tribunaux du pays ne trouvent rien de mieux que d'imposer à leur personnel un pointage pour contrôler leur temps de travail et de présence sur les lieux et de jeter le télétravail aux oubliettes", explique d'emblée Audrey Gerard, déléguée CSC Services publics à l'Ordre judiciaire.

Elle déplore que "des appels au secours sont lancés tellement l'inconfort du personnel est grandissant et que personne ne prend la peine de s'y attarder".

Un nouveau règlement de temps de travail pour le personnel de l'ordre judiciaire est entré en application en juillet dernier, ainsi qu'un arrêté royal établissant le télétravail au sein de celui-ci. Pourtant, "les comités de directions n'en veulent plus. Ou plutôt, ils en veulent selon leurs propres règles", dénonce encore la syndicaliste.